Visite de la Bamingui-Bangoran

,

LA BASSE-KOTTO

Lobaye est une des 16 préfectures de la République centrafricaine.
Elle se situe dans le sud-ouest du pays, en bordure de la République du Congo et de la République démocratique du Congo.
Elle tient son nom de la rivière Lobaye qui la traverse du nord-ouest au sud-est.

La superficie de la préfecture est de 19 235 km².

Sa population se montait à 246 875 habitants en 20031, ce qui donnait une densité de 12,83 habitants par km².


UN PEU D’HISTOIRE

  • En octobre 1884, le capitaine belge Alphonse Van Gele, descend l’Oubangui, reconnait l’embouchure de la Lobaye et atteint les rapides de Loko.
  • En 1905, la région de la Lobaye, située en rive droite de l’Oubangui est créée dans la colonie française du Moyen-Congo.
  • Le 28 avril 1908, est institué le Cercle militaire de la Lobaye, avec pour chef-lieu, le poste de Loko.
  • La rive gauche de la Lobaye dénommée la pince de homard permettant un accès à l’Oubangui, est cédée à l’Empire allemand, le 4 novembre 1911 et intégrée au Neukamerun, la rive droite et le poste de Mongoumba demeurent français rattachés à la colonie du Moyen-Congo.
  • Le 27 novembre 1914, au début de la Première Guerre mondiale, une colonne française reprend la Lobaye qui revient à la colonie du Moyen-Congo.
  • En 1919, la Circonscription de la Lobaye est créée avec pour chef-lieu, Mbaïki.
  • En 1924, les circonscriptions de Lobaye et d’Ibenga-Kikouala, sont réunies en une seule Circonscription du Bas-Oubangui.
  • Le 12 novembre 1929, la Circonscription de la Lobaye est rétablie, elle s’étend sur la partie est de la Haute-Sangha et lui sont rattachés les postes de Mbaïki, Boda et Bambio.
  • À partir du 18 novembre 1932, la Lobaye quitte le Moyen-Congo pour la colonie de l’Oubangui-Chari.
  • Le 15 novembre 1934, elle fait partie du Département de la Haute-Sangha-M’Poko, qui a pour chef-lieu Bangui.
  • Le 1er janvier 1937, le Département de la Lobaye est créé, il a pour chef-lieu Mbaïki, il prend le nom de Région de la Lobaye le 16 octobre 1946.
  • Le 23 janvier 1961, la République centrafricaine indépendante institue la Préfecture de la Lobaye.

LES PERSONNALITES LIEES A LA LOBAYE

  • Barthélémy Boganda, homme politique, considéré comme le père fondateur de la République centrafricaine est né au village de Bobangui.
  • David Dacko, Président de la République centrafricaine est né au village de Bouchia, situé entre Mbaïki et Mongoumba.
  • Jean-Bedel Bokassa, ancien chef d’État et fondateur de l’Empire Centrafricain et de l’armée centrafricine (FACA) est né à Bobangui.

LES ELUS DE LA LOBAYE

  • MAXIME BONDJO
    Boda
    Commission : Commission Equipement et Communications
    Groupe : Le Chemin de l’Espérance


  • STÈVE MAC KELLY KOBA
    M’baïki 1
    Commission : Commission Economie, Finances et Plan
    Groupe : Cœurs Unis


  • GUY ROGER MOSKIT
    M’baïki 3
    Commission : Commission Défense
    Groupe : Non inscrit


  • MAGLOIRE JOCELIN MAKANGO
    M’baîki 5
    Commission : Commission Affaires Etrangères
    Groupe : Cœurs Unis


  • PETROS MICHAEL MIABE MAI DEKONGO
    Boganda
    Commission : Commission Production, Ressources Naturelles et Environnement
    Groupe : Cœurs Unis


  • JEAN CLAUDE NGONGA
    M’baïki 4
    Commission : Commission Affaires Etrangères
    Groupe : Rassemblement Pour la République (RPR)


  • ROBERTSON SAÏTOUA BE MANGOE
    Boganangone
    Commission : Commission Population, Genre et Devéloppement , Droits de l’Homme, Droit International Humanitaire
    Groupe : Cœurs Unis


  • THIERRY GEORGES VACKAT
    Mongoumba
    Commission : Commission Défense
    Groupe : Le chemin de l’espérance


  • ROMBOTH ALFRED YEKATOM
    M’baïki 2
    Commission : Commission Défense
    Groupe : Mouvement National des Indépendants (MOUNI)

SOUS-PREFECTURES ET COMMUNES
La Lobaye est divisée en cinq sous-préfectures et treize communes :

  • Sous-préfecture de Mbaiki : Mbaiki, Mbata, Pissa, Bogongo Gaza, Lessé, Nola, Moboma, Balé-Loko
  • Sous-préfecture de Mongoumba : Mongoumba
  • Sous-préfecture de Boda : Boda, Lobaye (commune)
  • Sous-préfecture de Boganangone : Boganangone
  • Sous-préfecture de Boganda : Boganda

LES LIMITES DE LA LOBAYE

La Lobaye est limitée :

  • au nord et à l’est par la préfecture d’Ombella-M’Poko
  • au sud-est par la rivière Oubangui qui marque la frontière avec la République démocratique du Cong0
  • au sud par la République du Congo, département de la Likouala
  • à l’ouest par la Sangha-Mbaéré
  • au nord-ouest par la Mambéré-Kadéï.

Son chef-lieu est Mbaïki.


LA VILLE DE MBAIKI

  • Préfecture :  Lobaye
  • Maire : Pascal Kiki
  • Démographie : Population 22 166 hab. (20031)
  • Géographie : Coordonnées 3° 52′ 15″ nord, 17° 59′ 06″ est
  • Divers : Surnom Mbaïki la fleurie

 


LES ELUS DE LA LOBAYE

 

 


GEOGRAPHIE

Mbaïki ou Mbaki est une ville de République centrafricaine, chef-lieu de la préfecture de Lobaye ainsi que de l’une de ses cinq sous-préfectures.

Mbaïki est au centre de la préfecture de Lobaye et située sur la route nationale RN6, à 107 km de Bangui, 85 km de Boda, 82 km de Mongoumba, 38 km de Pissa.


HISTOIRE

  • En 1905, Le Lieutenant Prévost, créé le poste militaire français de Mbaïki.
    La ville a été cédée à l’Empire allemand, le 4 novembre 1911 et intégrée au Neukamerun. Mbaïki est le chef-lieu d’une des trois régions du Neukamerun.
  • Le 12 août 1914, Lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, le Lieutenant-Colonel Morisson prend le contrôle de la ville, qui réintègre la colonie française du Moyen-Congo.
  • En 1919, Mbaïki devient chef-lieu de la Circonscription de la Lobaye.
  • En 1924, la Subdivision de M’Baïki est créée dans la Circonscription du Bas-Oubangui, dans la colonie du Moyen-Congo.
  • En 1925, les Spiritains fondent la mission catholique Sainte Jeanne d’Arc de Mbaïki.
  • Le 18 octobre 1926, la Subdivision de Mbaïki est transférée dans la Circonscription de la Haute-Sangha (Moyen-Congo).
  • Le 30 juin 1934, la localité est intégrée à la colonie française de l’Oubangui-Chari.
  • Le 16 octobre 1946, est créé le District de Mbaïki dans la région de la Lobaye.
  • Le 23 janvier 1961, Mbaïki devient chef-lieu de la préfecture, et d’une sous-préfecture de la Lobaye en République centrafricaine.
  • En 1995, le diocèse de Mbaïki est institué par la hiérarchie catholique qui institue le premier évêque du diocèse.

ADMINISTRATION

Instances judiciaires
La ville est le siège d’un tribunal de grande instance, juridiction du ressort de la cour d’appel de Bangui.

Quartiers
La population urbaine est répartie en 22 quartiers :

  1. Baguirmi
  2. Boali 2
  3. Bobolo
  4. Bodili
  5. Bombékiti
  6. Bombolet 1
  7. Bombolet 2
  8. Bombolet 3
  9. Bornou
  10. Bossangoa
  11. Botto Bonguélé
  12. Dédé
  13. Démou
  14. Gbokombo 1
  15. Gbokombo 2
  16. Kouango
  17. Mbangui 1
  18. Mbangui 2
  19. Ndéya
  20. Ngbale
  21. Typoyeurs
  22. Yérima.

Villages
La commune de Mbaïki comporte quatre villages en zone rurale :

  1. Gappa
  2. Toukoulou
  3. Wakombo 1
  4. Zanga.

Enseignement et Recherche

  • En 1939, est créée, à Boukoko, à 15 km de Mbaïki une Station Centrale d’Agriculture, qui se consacrera d’abord à l’étude du caféier, puis étendra ses activités à l’agronomie équatoriale. Cette station est aujourd’hui un centre régional polyvalent de recherche (CRPR) de l’ICRA, Institut Centrafricain de Recherche Agronomique.

  • En 1970, l’IUTA: Institut Universitaire de Technologie Agricole ouvre ses portes à Mbaïki.
  • Il deviendra, en 1973, l’IUTAF: Institut Universitaire de Technologie Agricole et Forestière.
  • Puis en 1981, il se transforme en Institut Supérieur de Développement Rural (ISDR), et forme des techniciens supérieurs et des ingénieurs pour les différents acteurs du développement rural, ainsi que des agriculteurs et éleveurs.

L’enseignement secondaire est assuré par le lycée moderne de Mbaïki.

Société
La ville est le siège de la paroisse catholique Sainte Jeanne d’Arc de Mbaïki fondée en 1925.

Économie
Située en zone de forêt équatoriale, la ville est un important centre de développement forestier et de traitement du bois.

Culture
La ville a vu naître le groupe musical Zokela en 1981.