Rencontre avec le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations-Unies en Centrafrique, chargé des affaires politiques et de la protection civile.

, , , ,

Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Laurent NGON-BABA a reçu ce jour en audience dans son Cabinet de travail, Monsieur Kenneth GLUCK, Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations-Unies en Centrafrique, chargé des affaires politiques et de la protection civile.

Les échanges entre les deux personnalités se sont focalisés beaucoup plus sur le travail étroit de collaboration multi-domanial entre la Minusca et l’Assemblée Nationale.

Au sortir de l’audience, Monsieur Kenneth GLUCK s’est exprimé comme suit :

« C’est toujours un plaisir de rencontrer le Président de l’Assemblée Nationale et ce n’est pas la première fois. L’Assemblée Nationale joue un rôle clé dans l’accompagnement du Gouvernement, ces éléments clés de la bonne gouvernance et de la démocratie ».

Puis, il a ajouté :

« Je pense que nous devons impliquer les députés pour assurer que nous pouvons éviter les conflits dans l’arrière-pays qui, malheureusement continuent. Bien sûr, la Minusca fait le travail militaire mais les représentants du peuple doivent travailler ensemble pour aussi calmer les esprits, rassurer les populations et aider à éviter toutes les formes de violences ».

S’agissant des violences, le Représentant Spécial Adjoint des Nations-Unies a affirmé que :

« Nous sommes très préoccupés par les violences perpétrées récemment à Batangafo, Ippy et Alindao et ce n’est pas la première fois que les crimes atroces sont commis sur les civils et nous travaillons avec le Gouvernement sur quelques aspects pour prévenir et nous agissons pour apaiser les tensions ».

Aussi a-t-il poursuivi :

« Nous croyons que tous les groupes armés doivent s’aligner derrière l’Initiative Africaine pour la paix et regagner le processus de DDRR que le Gouvernement a la volonté d’enclencher dans les jours à venir. C’est dans ce contexte que je voyage demain avec le Président de la République et le Président de l’Assemblée Nationale pour le lancement officiel du DDRR ».

« Nous travaillons avec le Gouvernement pour qu’il n’y ait pas d’impunité. Les groupes armés qui attaquent les camps des déplacés, les mosquées, les églises, les civils doivent être recherchés, arrêtés et traduits en justice »

a enfin précisé Monsieur GLUCK.