L’ASSEMBLEE NATIONALE DESORMAIS DOTEE DU RESEAU DES PARLEMENTAIRES POUR LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS D’AFRIQUE CENTRALE

, ,

Le Président de l’Assemblée Nationale Laurent NGON-BABA a présidé le mardi 21 avril 2020 à l’hémicycle, l’ouverture des travaux de l’assemblée générale constitutive du Réseau des Parlementaires pour la Gestion des Ecosystèmes Forestiers de l’Afrique Centrale, section de la République Centrafricaine.

Pendant une demi-journée sous le présidium du président de la Commission Production, Ressources Naturelles et Environnement, André NALKE DOROGO, députés, experts du WWF, cadres du Ministères des Eaux et Forêts et responsables des structures de défense de la nature ont examiné et adopté les textes de base dudit Réseau, à savoir les Statuts et le Règlement Intérieur.

A cours des travaux, un bureau exécutif composé de onze(11) députés a été mis en place  sous les auspices du Coordonnateur National, Monsieur Jean Paul Bervy Service TEZAWA, député de Bossembélé dans l’OmbellaMpoko.

Prenant la parole en cette circonstance, le Président NGON-BABA a prononcé son allocution en ces termes : 

« Honorables Députés, Chers Collègues,

Distingués Invités,

Mesdames et Messieurs,

            Il y a quelques jours, dans ce même hémicycle, le 12 mars dernier, nous avons mis en place le Bureau de l’Alliance Parlementaire de la République Centrafricaine pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (AP RCA – SAN)

            Aujourd’hui, nous nous réunissons de nouveau, en Assemblée Générale Constitutive du Réseau des Parlementaires pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers d’Afrique Centrale, Section République Centrafricaine, REPAR-RCA.

            La mise en place de ce réseau témoigne à suffisance la détermination de notre Parlement à contribuer avec efficience au rayonnement de la République Centrafricaine, notre Pays, dans le monde.

            Concernant le REPAR, il s’agit de formaliser un Réseau qui existe déjà au sein de notre Parlement : deux de nos collègues font partie du Bureau de Coordination Régionale d’Afrique Centrale : TEZAWA SERVICE Jean Paul Bervy et Mathurin DIMBELET NAKOE, respectivement 6ème Vice-Coordonnateur chargé de la Gestion Durable de l’Eau et Conseiller Technique N°3.

            En effet, les Parlementaires d’Afrique Centrale en général et  ceux de notre Pays, en particulier, sont des acteurs incontournables de la gestion durable des forêts en Afrique Centrale et ont toujours fait preuve d’une assiduité remarquable aux débats techniques et politiques y relatifs.

 

            Leur contribution responsable et positive dans ce domaine dépasse le rôle habituel des Parlementaires que nous sommes à l’adoption des lois parmi lesquelles l’autorisation à ratifier les traités et accords internationaux et régionaux.

            Cette participation effective et efficace des parlementaires de notre sous-région à ces conférences influencent les attitudes et les comportements des autorités publiques et des populations dans leur ensemble.

            Rappelons que c’est suite à la participation effective des Parlementaires de l’Afrique Centrale à la Conférence de Brazzaville en mai 1996 sur la gestion des écosystèmes de forêts denses et humides d’Afrique Centrale (CEFDHAC), et celle de BATA en 1998 que l’initiative a été prise de se constituer en réseaux nationaux et sous régional lors de la troisième CEFDHAC tenue à Bujumbura.

            La République Centrafricaine étant un Pays de forêt, le REPAR-RCA aura pour objectif principal de contribuer à la bonne gouvernance forestière et la gestion durable et équitable des ressources naturelles et de l’environnement notamment par l’implication des Parlementaires dans ‘élaboration, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des politiques de gestion des ressources forestières, naturelles et de l’environnement.

            Enfin, l’existence de ce réseau au sein de notre Assemblée Nationale permettra le renforcement du dialogue entre les Parlementaires et leur électorat pour favoriser leur imputabilité dans la gestion des ressources naturelles et forestières.

            Je voudrais ici, féliciter les collègues TEZAWA et DIMBELET pour cette initiative, remercier la coordination sous régionale pour leur soutien et encourager tous les Députés présents à une participation aux présents travaux pour l’adoption des textes du REPAR-RCA.

            Sur ce, je déclare ouverts les travaux de l’Assemblée Générale Constitutive du REPAR-RCA ».