L’ASSEMBLEE NATIONALE CONDAMNE AVEC VIGUEUR LES AFFRONTEMENTS MEURTRIERS SURVENUS AU PK5

, ,

Les Elus de la Nation, ne pouvant rester insensibles aux  événements malheureux survenus ces derniers jours entre commerçants et miliciens-autodéfenses du PK5 dans le 3ème Arrondissement de Bangui où plusieurs familles ont été endeuillées, se sont réunis en concertation ce vendredi 27 décembre 2019, et ont de vives voix condamné ces actes aux conséquences incalculables sur l’économie centrafricaine.

A cet effet, ils ont concocté une déclaration y relative déclinée par Laurent NGON-BABA, Président de l’Assemblée Nationale en ces termes :

« Nous, Députés à l’Assemblée Nationale de la République Centrafricaine, réunis ce jour 27 décembre 2019 en concertation sur les derniers et graves évènements survenus du 25 au 26 décembre au marché Mamadou-Mbaïki au km5 dans le troisième arrondissement de Bangui, qui ont occasionné de nombreuses pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels ainsi que la destruction de biens tant publics que privés,

            Présentons nos condoléances les plus attristées aux familles des victimes et exprimons notre compassion à l’endroit des blessés.

            Condamnons avec la dernière vigueur la récurrence de ces malheureux événements.

            Nous, Représentants du peuple centrafricain, appelons avec fermeté :

  • les belligérants à cesser immédiatement les hostilités ;
  • les leaders communautaires et notables du KM5 et ses environs (i) à jouer pleinement leur rôle dans le rétablissement effectif de la paix dans le cadre de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en RCA ; (ii) à s’impliquer véritablement dans la résolution des différends et à collaborer sincèrement avec les autorités et les forces de l’ordre pour le retour effectif de la sécurité dans la localité et (iii) de faciliter le retour des Forces de sécurité intérieure (FSI) ainsi que leur liberté de mouvement et d’action dans toute la zone du KM5 ;
  • le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour rétablir dans les meilleurs délais la sécurité et l’ordre républicain au KM5 et de renforcer les mesures de prévention en installant les bases des Forces de Sécurité Intérieure (FSI) dans tous les arrondissements sensibles de Bangui afin d’éviter la récurrence des violences, notamment au quartier KM5 ;
  • Enfin, la MINUSCA à assumer pleinement son mandat de protection des vies humaines ».

 

 

 

  Fait à Bangui, le 27 décembre 2019

 

Pour les Députés

Le Président de l’Assemblée Nationale

 

 

Laurent NGON-BABA