LES NOUVEAUX MEMBRES ELUS DU BUREAU POLITIQUE DU MDD EN VISITE DE COURTOISIE AUPRES DU PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

, ,

Le Président de l’Assemblée Nationale, Laurent NGON-BABA a reçu en audience ce jour mercredi 28 août 2019, Monsieur Brice Rufin MOLOMADON, Président du Mouvement pour la Démocratie et le Développement (MDD) de feu ancien Président de la République David DACKO qu’accompagnaient quelques nouveaux membres du bureau politique.

En visite de courtoisie pour échanges de civilités et présentation de la nouvelle équipe dirigeante du parti au numéro 1 de la Représentation Nationale, Monsieur MOLOMADON a affirmé mettre à profit cet instant pour faire avec lui le tour de l’actualité politique, sociale et sécuritaire du pays.

Monsieur MOLOMADON, au sortir de l’entrevue a déclaré : « Depuis le mois de juin 2019, le MDD a organisé son 3ème Congrès et à l’issue de ce Congrès, il y a eu une nouvelle équipe dirigeante. C’est ainsi qu’on a souhaité rencontrer le Président de l’Assemblée Nationale pour lui présenter ce bureau étant donné que nous avons un membre du parti qui siège à l’Assemblée Nationale ».

Le patron du MDD a en outre indiqué ce qui suit : « Nous sommes aussi venus faire le point sur l’actualité politique de l’heure notamment, on a parlé un peu de l’Accord de Khartoum, du rapport de la Cour des Comptes sur la gestion de l’Assemblée Nationale, le Code Electoral promulgué ces jours-ci bref, on a fait le tour de tous ces points ».

Il importe de préciser que l’audience s’est déroulée au Cabinet de l’Assemblée Nationale en présence du 3ème Vice-président du Bureau de l’institution, Henri VIGNER MYLLA et Monsieur Alain LAMECY, Conseiller politique.

L’ACTUALITE CENTRAFRICAINE AU MENU DES ECHANGES ENTRE LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE ET L’AMBASSADRICE DE L’UNION EUROPEENNE

, ,

Le Président de l’Assemblée Nationale, Laurent NGON-BABA a reçu en audience ce mardi 27 août 2019, Madame Samuela ISOPI, Ambassadrice de l’Union Européenne accréditée auprès de la République Centrafricaine.

Dans le cadre des échanges réguliers entre l’UE et les institutions républicaines du pays, Madame ISOPI a affirmé évoquer avec son hôte  des questions ayant trait à l’actualité centrafricaine : « C’était notre premier entretien de la rentrée et nous avons pu faire le point sur l’actualité en particulier l’actualité qui concerne l’Assemblée Nationale en vue de l’ouverture de la session parlementaire d’octobre. Nous avons également fait le point sur l’engagement de l’Union Européenne et j’ai informé le Président de l’Assemblée Nationale et ses plus proches collaborateurs des derniers développements internes en termes d’engagements et d’appuis que l’UE prévoit apporter à la République Centrafricaine ».

« Nous avons échangé sur certains sujets tels que la mise en œuvre de l’Accord de paix, le processus électoral, la situation sécuritaire et l’engagement du Gouvernement et de l’Union Européenne dans ce domaine » , a ajouté la diplomate de l’Union Européenne.

Ont pris part à cette audience aux côtés du Président de l’Assemblée Nationale, le 2ème Vice-président de l’institution, le député Mathurin DIMBELET NAKOE, Monsieur Modibo Bachir WALIDOU, Directeur de Cabinet, le Conseiller Diplomatique, Monsieur Dieudonné KOMBO-YAYA ainsi que le Conseiller en charge des questions économiques et financières, Monsieur Rémy YAKORO.

VISITE DE COURTOISIE DU NOUVEAU REPRESENTANT RESIDENT DE LA BANQUE MONDIALE AU PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

, ,

Depuis sa prise de fonction officielle en Centrafrique courant ce mois août 2019, c’est ce lundi 26 que Monsieur Han FRAETERS, nouveau Représentant Résident du Groupe de la Banque Mondiale a effectué dans la matinée une visite de courtoisie auprès du Président de l’Assemblée Nationale, Laurent NGON-BABA.

Venu présenter ses civilités et amabilités, Monsieur FRAETERS a saisi l’opportunité qui lui a été offerte pour saluer le rôle important que joue l’Assemblée Nationale dans le processus du retour de la paix comme il le confirme devant la presse parlementaire : « Nous avons eu une réunion pour se connaitre, une réunion cordiale au cours de laquelle, nous avons parlé du rôle crucial et central que joue l’Assemblée Nationale dans la normalisation de ce pays et surtout que la Banque Mondiale est là pour le besoin d’appuyer la République Centrafricaine. Elle est un partenaire pour renforcer les capacités de l’Assemblée Nationale de jouer ce rôle central dans le processus de paix ».

 « Au niveau de l’Assemblée Nationale, nous avons déjà fait des formations et avec le Président de l’Assemblée Nationale, on a parlé de ce que nous pourrions faire dans le futur. Dans le passé, nous avons appuyé l’Assemblée Nationale dans le suivi du processus budgétaire, à l’analyse du document de Budget », a poursuivi Monsieur FRAETERS qui précise que : « La Banque Mondiale a appuyé l’Assemblée Nationale à jouer son rôle conformément à l’article 60 de la Constitution du 30 mars 2015 concernant les décisions qui affectent les ressources naturelles ».

 Monsieur HAN FRAETERS, Représentant Résident de nationalité belge a été nommé le 1er juillet dernier et a précédemment occupé plusieurs postes au sein du Groupe de la Banque Mondiale.

Titulaire d’un master en philosophie et d’un diplôme d’études supérieures en Sciences de l’Information de l’Université Catholique de Louvain, Hans FRAETERS, avant son arrivée à la Banque Mondiale, était spécialiste en transformation numérique du secteur éducatif en Europe. Il a collaboré étroitement avec les gouvernements, divers opérateurs de l’enseignement public et privé dans des nombreux pays européens afin de mettre en œuvre les politiques de numérisation et de coopération de la commission européenne.

L’audience faut-il le préciser s’est déroulée en présence de Monsieur Modibo Bachir WALIDOU, Directeur de Cabinet du Président de l’Assemblée Nationale, des Messieurs Dieudonné KOMBO-YAYA et Rémy YAKORO, respectivement Conseiller Diplomatique et Conseiller en matière des Finances.

LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE PRESENT AUX OBSEQUES DE DOCTEUR BERNARD VOYEMAKOA

, ,

Le Président de l’Assemblée Nationale Laurent NGON-BABA a présidé ce vendredi 23 Août 2019 à l’Université de Bangui, la cérémonie marquant les obsèques officielles du défunt Docteur en Droit Bernard VOYEMAKOA, décédé le 14 août dernier à l’hôpital de l’Amitié des suites d’une longue maladie.

Plusieurs personnalités parmi lesquelles le Président de la République, le Premier Ministre, les Présidents des institutions, parents amis et connaissances ont tenu à rendre un dernier témoignage à l’illustre disparu pour ses bons et loyaux services à la nation centrafricaine.

Des témoignages se sont succédés et l’on retiendra de l’oraison funèbre prononcée par le Doyen de la Faculté des Sciences Juridique et Politique Monsieur Augustin KONGATOUAKOSSANZO que Monsieur Bernard VOYEMAKOA, connu en milieu universitaire sous le sobriquet de VOY fut un travailleur consciencieux, souriant, charitable, rigoureux, un homme humble et sans histoire. De son vivant, il avait occupé des hautes fonctions administratives et juridictionnelles.

Le clou de la cérémonie funéraire a été la remise de la toge aux parents, suivis des dépôts des gerbes de fleurs par ordre protocolaire et le recueillement avant que la dépouille mortelle ne soit transférée à l’Autorité Nationale des Elections, lieu où il avait travaillé comme Commissaire Electoral.

Marié, père de six enfants et grand père de huit petits fils, Monsieur VOYEMAKOA est mort à l’âge de 62 ans.

Il est à noter que le regretté Docteur Bernard VOYEMAKOA fut Enseignant-Chercheur, Maître de Conférence à l’Université de Bangui et formateur de plusieurs cadres centrafricains.

LE PREMIER VICE-PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE AU CONTACT DES MEMBRES DU COMITE NATIONAL DE LUTTE CONTE LE SIDA

,

Le Premier Vice-président de l’Assemblée Nationale, Jean Symphorien MAPENZI a accordé ce vendredi 09 août 2019, une audience à une délégation des conseillers du Comité National de Lutte contre le VIH/Sida, conduite par Madame Marceline SEREMANDJI.

L’engagement de l’Assemblée Nationale aux côtés du CNLS en vue d’entreprendre une grande campagne de sensibilisation dans l’optique de freiner la propagation de cette pandémie du siècle sur toute l’étendue du territoire national a été au centre des entretiens entre les deux parties comme l’a confirmé Madame Marie Solange PAGONENDJI-NDAKALA, membre du cabinet du Président de l’Assemblée Nationale, conseillère en charge de la famille et de la population: « Cette réunion fait suite aux deux engagements qu’avait pris le Président de l’Assemblée Nationale, Laurent NGON-BABA. D’abord lors d’une soirée de gala avec Madame Brigitte TOUADERA. Il a été question de voir comment inscrire dans le budget de l’Etat centrafricain des financements des Organisations Non Gouvernementales pour la lutte contre le Sida ».

Puis, elle a indiqué que : « Le Deuxième engagement du Président NGON-BABA a été lors de la cérémonie de présentation du Plan d’accélération de la lutte contre le VIH/Sida 2019-2021, cérémonie présidée par le Chef de l’Etat, Son Excellence le Président de la République et à cette occasion, le Président de l’Assemblée Nationale a été la première personnalité à s’engager et à engager tous les autres députés pour la lutte contre le VIH/Sida ».

« Il fallait que nous puissions opérationnaliser cela et ce que nous sommes en train de faire en nous rapprochant du CNLS qui a répondu favorablement à notre invitation. C’est ainsi que le Premier Vice-président de l’Assemblée Nationale Jean Symphorien MAPENZI qui a présidé cette rencontre a pris un certain nombre d’engagements dans le même sens que ceux du Président de l’Assemblée Nationale », a ajouté Madame PAGONENDJI-NDAKALA qui précise que : « D’ici la rentrée budgétaire d’octobre 2019, les députés pourront être sensibilisés, formés pourquoi pas faire un plaidoyer auprès d’eux pour qu’on puisse redynamiser les comités préfectoraux de lutte contre le VIH/Sida car, ce n’est qu’à partir des comités préfectoraux que nous pourrons espérer atteindre les Objectifs du Développement Durable en vue d’infléchir la courbe de la propagation du Sida à l’horizon 2021».

L’AMBASSADEUR DU SOUDAN EN POSTE A BANGUI, REçU PAR LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

, ,

Le Président de l’Assemblée Nationale, Laurent NGON-BABA, a reçu en tête à tête dans son Cabinet de travail, ce mercredi 31 Juillet  2019, Monsieur Abdel Raouf ALI AMIR, Ambassadeur de la République du Soudan accrédité auprès de la République Centrafricaine.

En visite de courtoisie, le diplomate Soudanais en a profité pour échanger avec le Président de l’Assemblée Nationale sur des sujets de Coopération qui existe depuis plusieurs décennies entre les deux pays, le processus de paix et de réconciliation sans occulter la situation politique actuelle au Soudan : « C’est un grand remerciement d’être accueilli par le Président de l’Assemblée Nationale, afin d’échanger sur les questions de relations bilatérales qui lient nos deux pays ».

 « J’ai rassuré le Président de l’Assemblée du soutien du Gouvernement de Transition du Soudan aux côtés de la République Centrafricaine dans le processus de paix et réconciliation tenu au Soudan et paraphé à Bangui, pour enfin parvenir à une solution de paix durable et de sécurité sur toute l’étendue du territoire Centrafricain », a poursuivi l’ambassadeur Abdel Raouf Ali AMIR qui souligne que: « la situation que vit le Soudan pendant sa transition pour préparer une élection dans les jours à venir doit servir d’exemple au le peuple Centrafricain pour l’avenir de leur cher et beau pays ».

A noter que le Soudan et la République Centrafricaine sont deux pays voisins qui entretiennent des très bonnes relations de coopération et d’amitié depuis plusieurs décennies. Les derniers pourparlers entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés qui se sont déroulés au Soudan, ont été sanctionnés par un accord de paix et de réconciliation paraphé à Khartoum le 5 février 2019 et signé le lendemain à Bangui.

LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE SIGNE LE LIVRE DE CONDOLEANCES EN LA MEMOIRE DU REPRESENTANT RESIDENT DE LA BAD

, ,

Le Président de l’Assemblée Nationale, Laurent NGON-BABA s’est rendu ce 31 juillet 2019 au Ministère des Affaires Etrangères pour témoigner de sa reconnaissance et saluer la mémoire de Monsieur Joël TOKINDANG- SIBAYE,  Représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD) à l’occasion de la cérémonie de signature du livre de condoléances ouvert à cet effet.

Le défunt  TOKINDANG- SIBAYE que la mort brutale est venue arracher le 23 juillet à Bangui, fut l’une des personnalités qui ont rendu des bons et loyaux services à la République Centrafricaine en vue de son relèvement.

Précédé des 1er, 2ème et 3ème  Vice -présidents sur le hall du Ministère des  Affaires Etrangères où est dressée une chapelle ardente, le numéro 1 de la Représentant Nationale, Laurent NGON-BABA a eu à consigner ce qui suit :

« La mort brutale de notre frère TOKINDANG SIBAYE Joël, digne fils du Tchad, Représentant de la Banque Africaine de Développement en République Centrafricaine, le 23 juillet 2019 est une bien triste nouvelle qui nous laisse sans voix.

L’Afrique toute entière perd ainsi un digne fils, un ami sincère sur qui elle pouvait encore compter en cette période difficile de son histoire.

Je mesure tout le poids de cette perte immense qui occasionne assurément un grand vide pour la BAD, pour notre pays, la République Centrafricaine ainsi que pour son pays, le Tchad.

Au nom des Elus de la Nation Centrafricaine et en mon nom personnel, je leur présente mes sincères condoléances les plus attristées et leur témoigne toute ma reconnaissance et ma sympathie.

Que le Très Haut, le Tout Miséricordieux, pardonne ses péchés et l’accepte dans son paradis ».

                                        Honorable Laurent NGON-BABA

                                      Président de l’Assemblée Nationale