LE PREMIER VICE-PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE AU CONTACT DES MEMBRES DU COMITE NATIONAL DE LUTTE CONTE LE SIDA

,

Le Premier Vice-président de l’Assemblée Nationale, Jean Symphorien MAPENZI a accordé ce vendredi 09 août 2019, une audience à une délégation des conseillers du Comité National de Lutte contre le VIH/Sida, conduite par Madame Marceline SEREMANDJI.

L’engagement de l’Assemblée Nationale aux côtés du CNLS en vue d’entreprendre une grande campagne de sensibilisation dans l’optique de freiner la propagation de cette pandémie du siècle sur toute l’étendue du territoire national a été au centre des entretiens entre les deux parties comme l’a confirmé Madame Marie Solange PAGONENDJI-NDAKALA, membre du cabinet du Président de l’Assemblée Nationale, conseillère en charge de la famille et de la population: « Cette réunion fait suite aux deux engagements qu’avait pris le Président de l’Assemblée Nationale, Laurent NGON-BABA. D’abord lors d’une soirée de gala avec Madame Brigitte TOUADERA. Il a été question de voir comment inscrire dans le budget de l’Etat centrafricain des financements des Organisations Non Gouvernementales pour la lutte contre le Sida ».

Puis, elle a indiqué que : « Le Deuxième engagement du Président NGON-BABA a été lors de la cérémonie de présentation du Plan d’accélération de la lutte contre le VIH/Sida 2019-2021, cérémonie présidée par le Chef de l’Etat, Son Excellence le Président de la République et à cette occasion, le Président de l’Assemblée Nationale a été la première personnalité à s’engager et à engager tous les autres députés pour la lutte contre le VIH/Sida ».

« Il fallait que nous puissions opérationnaliser cela et ce que nous sommes en train de faire en nous rapprochant du CNLS qui a répondu favorablement à notre invitation. C’est ainsi que le Premier Vice-président de l’Assemblée Nationale Jean Symphorien MAPENZI qui a présidé cette rencontre a pris un certain nombre d’engagements dans le même sens que ceux du Président de l’Assemblée Nationale », a ajouté Madame PAGONENDJI-NDAKALA qui précise que : « D’ici la rentrée budgétaire d’octobre 2019, les députés pourront être sensibilisés, formés pourquoi pas faire un plaidoyer auprès d’eux pour qu’on puisse redynamiser les comités préfectoraux de lutte contre le VIH/Sida car, ce n’est qu’à partir des comités préfectoraux que nous pourrons espérer atteindre les Objectifs du Développement Durable en vue d’infléchir la courbe de la propagation du Sida à l’horizon 2021».

L’AMBASSADEUR DU SOUDAN EN POSTE A BANGUI, REçU PAR LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

, ,

Le Président de l’Assemblée Nationale, Laurent NGON-BABA, a reçu en tête à tête dans son Cabinet de travail, ce mercredi 31 Juillet  2019, Monsieur Abdel Raouf ALI AMIR, Ambassadeur de la République du Soudan accrédité auprès de la République Centrafricaine.

En visite de courtoisie, le diplomate Soudanais en a profité pour échanger avec le Président de l’Assemblée Nationale sur des sujets de Coopération qui existe depuis plusieurs décennies entre les deux pays, le processus de paix et de réconciliation sans occulter la situation politique actuelle au Soudan : « C’est un grand remerciement d’être accueilli par le Président de l’Assemblée Nationale, afin d’échanger sur les questions de relations bilatérales qui lient nos deux pays ».

 « J’ai rassuré le Président de l’Assemblée du soutien du Gouvernement de Transition du Soudan aux côtés de la République Centrafricaine dans le processus de paix et réconciliation tenu au Soudan et paraphé à Bangui, pour enfin parvenir à une solution de paix durable et de sécurité sur toute l’étendue du territoire Centrafricain », a poursuivi l’ambassadeur Abdel Raouf Ali AMIR qui souligne que: « la situation que vit le Soudan pendant sa transition pour préparer une élection dans les jours à venir doit servir d’exemple au le peuple Centrafricain pour l’avenir de leur cher et beau pays ».

A noter que le Soudan et la République Centrafricaine sont deux pays voisins qui entretiennent des très bonnes relations de coopération et d’amitié depuis plusieurs décennies. Les derniers pourparlers entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés qui se sont déroulés au Soudan, ont été sanctionnés par un accord de paix et de réconciliation paraphé à Khartoum le 5 février 2019 et signé le lendemain à Bangui.

LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE SIGNE LE LIVRE DE CONDOLEANCES EN LA MEMOIRE DU REPRESENTANT RESIDENT DE LA BAD

, ,

Le Président de l’Assemblée Nationale, Laurent NGON-BABA s’est rendu ce 31 juillet 2019 au Ministère des Affaires Etrangères pour témoigner de sa reconnaissance et saluer la mémoire de Monsieur Joël TOKINDANG- SIBAYE,  Représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD) à l’occasion de la cérémonie de signature du livre de condoléances ouvert à cet effet.

Le défunt  TOKINDANG- SIBAYE que la mort brutale est venue arracher le 23 juillet à Bangui, fut l’une des personnalités qui ont rendu des bons et loyaux services à la République Centrafricaine en vue de son relèvement.

Précédé des 1er, 2ème et 3ème  Vice -présidents sur le hall du Ministère des  Affaires Etrangères où est dressée une chapelle ardente, le numéro 1 de la Représentant Nationale, Laurent NGON-BABA a eu à consigner ce qui suit :

« La mort brutale de notre frère TOKINDANG SIBAYE Joël, digne fils du Tchad, Représentant de la Banque Africaine de Développement en République Centrafricaine, le 23 juillet 2019 est une bien triste nouvelle qui nous laisse sans voix.

L’Afrique toute entière perd ainsi un digne fils, un ami sincère sur qui elle pouvait encore compter en cette période difficile de son histoire.

Je mesure tout le poids de cette perte immense qui occasionne assurément un grand vide pour la BAD, pour notre pays, la République Centrafricaine ainsi que pour son pays, le Tchad.

Au nom des Elus de la Nation Centrafricaine et en mon nom personnel, je leur présente mes sincères condoléances les plus attristées et leur témoigne toute ma reconnaissance et ma sympathie.

Que le Très Haut, le Tout Miséricordieux, pardonne ses péchés et l’accepte dans son paradis ».

                                        Honorable Laurent NGON-BABA

                                      Président de l’Assemblée Nationale