Rencotre avec :Délégation du Comité Consultatif de la plateforme des Femmes Leaders en mission

Le 1er Vice-Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Jean Symphorien MAPENZY a reçu en audience ce jour, la Délégation du Comité Consultatif de la plateforme des Femmes Leaders en mission à Bangui du 13 au 15 août 2018.

Elle était dirigée par Son Excellence Madame , co-Présidente de Femwise-Africa et membre du Panel des Sages de l’Union Africaine et Son Excellence Ambassadeur Libérata MULAMULA, précédemment Secrétaire Exécutive de la CIRGL (Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs). 
Elle comprenait aussi des représentants du Burundi de l’Envoyé spécial du Secrétariat Général pour la Région des Grands Lacs, de Onu-Femme, de l’Union Africaine et de la CIRGL

Les objectifs de cette mission était:
– D’évaluer la situation et l’impact du conflit sur les femmes et les enfants;
– Échanger avec les Hautes Autorités et autres représentants des institutions de l’Etat afin de promouvoir des processus politiques inclusifs et l’égalité de genre;
– Evaluer la situation en vue de mettre sur pied un cadre favorable à la contribution des femmes au processus de dialogue et de paix et, de définir une stratégie pour la participation politiques des femmes;
– Mener le plaidoyer et proposer des activités destinées à favoriser une participation plus accrue des femmes aux processus politique et de dialogue;
– Suggérer la mise en place de mécanismes de suivi et d’évaluation des progrès accomplis dans la mise en oeuvre des engagements pris lors de la ratification des conventions internationales et autres instruments juridiques internationaux et régionaux qui prônent la participation politique des femmes.

Le 1er Vice-Président de l’Assemblée Nationale après le briefing fait par la Chef de Délégation et les différentes interventions des Honorables Députés, de la Secrétaire Générale et des Membres du Cabinet du Président de l’Assemblée Nationale a conclu en disant ceci: “Nous nous faisons avocats ici à la Représentation Nationale pour le plaidoyer à l’endroit du Gouvernement”

La Chef de délégation et la 2ème Secrétaire parlementaire ont livré à la Presse le contenu des échanges.

Rappelons que cette mission s’inscrit dans le cadre des recommandations de la neuvième réunion du Comité consultatif de la plateforme des femmes créée pour soutenir la mise en oeuvre de l’Accord-Cadre pour la paix, la sécurité et la coopération tenue à Nairobi le 22 février 2018.

Rencontre avec le Docteur Guy Eugène DEMBA, Président de la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance

, ,

L’Honorable Abdou Karim MECKASSOUA, Président de l’Assemblée Nationale a reçu en tête-à-tête dans son cabinet de travail ce vendredi 17 Août 2018 à Bangui, Docteur Guy Eugène DEMBA, Président de la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance.

Au cours de cette visite de courtoisie, Docteur Guy Eugène DEMBA, porteur de son Rapport annuel d’activités au titre de l’année 2017 est venu également évoquer l’épineuse question de malversations financières au sein de l’Assemblée Nationale les quelles malversations ont défrayé la chronique ces derniers jours.

Interrogé par la presse parlementaire, le Président de la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance a souligné que : « cette occasion lui a permis d’échanger avec le Président MECKASSOUA sur certains points essentiels pour le pays entre autres, le rapport circonstancié sur les sociétés minières d’Etat notamment ORGEM et COMIGEM, la possibilité d’échanges avec les Députés ». Sur ce point, a ajouté Docteur Guy Eugène DEMBA, « le Président Abdou Karim MECKASSOUA posera la question en conférence des Présidents et si l’autorisation est accordée, on pourra à l’avenir avoir des échanges pour que la Nation puisse être informée de ce nous faisons comme travail en matière de bonne gouvernance dans notre pays».

S’agissant de l’Assemblée elle-même, Docteur Guy Eugène DEMBA a déclaré que : « les soupçons, les malversations au sein de cette institution entrent dans notre champ de compétence… ». « Nous verrons dans quelle possibilité, un travail de recherche et de transparence puisse être fait pour rendre tout ça plus clair… », a indiqué Monsieur Guy Eugène DEMBA qui a relevé qu’il : « s’agit pour nous d’attirer l’attention du pouvoir public sur cette situation et le Président de l’Assemblée m’a informé des mesures prises en interne tout en me rassurant qu’il saisira officiellement la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance».
Rappelons que la Haute Autorité chargée de la Bonne Gouvernance est la dernière-née des institutions républicaines instituée par la Constitution du 30 Mars 2016 et elle a été officiellement installée le 28 mars 2017.

Son rôle est de promouvoir la transparence dans la gestion des affaires politiques, administratives, économiques, financières, prévenir et lutter contre la mal gouvernance.

DIPLOMATIE PARLEMENTAIRE CENTRAFRICANO-CHINOISE

L’Honorable Abdou Karim MECKASSOUA, Président de l’Assemblée Nationale a reçu en audience ce jeudi 16 Août 2018 en fin d’après-midi, le nouvel Ambassadeur de Chine en Centrafrique, Son Excellence Monsieur CHEN DONG accompagné de ses plus proches collaborateurs.

L’audience qui s’est déroulée au Salon d’Honneur a permis à l’Ambassadeur CHEN DONG de présenter ses civilités à l’Honorable Président Abdou Karim MECKASSOUA.

Les deux personnalités ont exalté l’excellence des relations d’amitié et de coopération qui unit les deux peuples et plus particulièrement, elles ont évoqué la coopération entre les deux Assemblées : Chinoise et Centrafricaine.

Interrogé par le presse parlementaire, l’Ambassadeur CHEN DONG indique qu’Il est surpris de découvrir le Président de l’Assemblée Nationale, un grand connaisseur de la Chine. “Il connait très bien l’histoire des deux pays”, a t-il souligné.

C’est la RCA qui a établi, parmi les premiers pays africains, des relations diplomatiques avec la Chine, a rappelé le diplomate qui a précisé qu’au mois de septembre 2018, le Chef de l’État centrafricain effectuera une visite d’amitié en Chine où il prendra part à un important sommet.

Prenaient part à cette rencontre, Messieurs : Alphonse Didier KALLANDA, Dieudonné KOMBOT-YAYA et Gilbert KOGRENGBO, respectivement Directeur de Cabinet Adjoint, Conseiller Diplomatique et Conseiller Politique du Président de l’Assemblée Nationale.

Rappelons que le diplomate chinois a pris ses fonctions en Avril 2018. Il entame ainsi sa deuxième visite auprès de l’Institution parlementaire. Il a été reçu le 1er Juin dernier par le Premier Vice-président de l’Assemblée Nationale en l’absence du Président, pour raison de santé.

Retour de mission du PAN : Assemblée du Comité Exécutif du Forum des Parlements de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL)

, ,

Arrivée du Président de l’Assemblée Nationale (PAN) cet après-midi à l’Aéroport Bangui MPOKO, en provenance de Kinshasa et Brazzaville où l’Honorable Karim MECKASSOUA a séjourné depuis près de deux semaines.

Il était en mission officielle dans le cadre de l’Assemblée du Comité Exécutif du Forum des Parlements de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) présidée par l’Honorable Gina SANZE.

Comme il l’a annoncé au micro des professionnels des médias présents, deux points importants ont été à l’ordre du jour:
– La question relative au statut d’anciens Chefs d’Etat;
– La mise en place d’une stratégie commune pour répondre à la problématique des groupes armés non conventionnels qui sévissent dans la zone des 12 pays Membres de la CIRGL. Celle-ci devrait être portée par les Parlements de la dite-région.

C’est dans un Rapport “brillamment et excellemment” soutenu que le Professeur Jean-François AKANDJI a abordé ces deux questions.

De plus, depuis plus de dix ans, le constat a été fait selon lequel la CIRGL travaille de son côté et le Forum des Parlements de la CIRGL oeuvre lui aussi de son côté.

Aussi, le PAN a plaidé devant Son Excellence Denis SASSOU NGUESSO, Président en exercice de la CIRGL, pour un travail en synergie et de concert entre la CIRGL et le Forum des Parlements de la CIRGL.

Le Directeur de la Communication de l’Assemblée Nationale a également posé au PAN la question de savoir ce qu’il pensait de la Conférence qui avait été organisée par le 2ème Vice-Président de l’Assemblée Nationale durant son absence.

Celui-ci a répondu qu’il restera en hauteur mais a déploré qu’une corporation et Institution puissent avoir été indexées. Il s’est réjoui de constater que certains membres du Bureau de l’Assemblée Nationale n’ont pas participé à cette Conférence de Presse

Étaient venus attendre l’Honorables Karim MECKASSOU, Président de l’Assemblée Nationale, des Honorables Députés du Chemin de l’Espérance, des Membres de son Cabinet et autres agents et cadres de l’Assemblée Nationale.

Compte rendu de l’Assemblée Nationale aux retraités FACA

,

La deuxième rencontre entre les Elus du peuples et les représentant des Retraités des Forces Armées Centrafricaines (FACA) a eu lieu ce jour à l’Assemblée Nationale, présidée par le 1er Vice-Président, l’Honorable Jean Symphorien MAPENZI, assisté de Membres du Bureau de l’Assemblée Nationale et du Cabinet du Président de l’Assemblée Nationale.

C’était une promesse faite deux jours plutôt aux Retraités que de plaider leur cause auprès du Président de la République, Chef de l’Etat, de revenir vers eux et leur faire le compte-rendu.

Le 1er Vice-Président a donc rapporté les mots du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA qui a tout mis en oeuvre pour que très vite et dans un bref délais, les Retraités puissent trouver satisfaction et rentrer dans leurs droits.

Cependant, au fur et à mesure des échanges entre ceux-ci et les Honorables Députés, d’autres inquiétudes et doléances plus précises ont été rapportées par les Retraités.

Le 1er vice-Président leur a donc demandé de notifier leurs revendications et lui les faire parvenir dès le mardi 14 août 2018, pour qu’ensemble, avec les Honorables Elus de la Nation, ils puissent jouer ce rôle de médiation, selon les règles et procédures de l’Assemblée Nationale. Il leur a recommandé de ne pas effectuer d’autres démarches en parallèle pour permettre à celle-ci qu’ils ont appelé d’ultime recours, d’aboutir.

Aux micros des professionnels des médias, l’Honorable Jean Symphorien MAPENZI et l’un des représentant des Retraités des FACA ont exprimé leur satisfaction.

Marche et revendication des retraités des Forces Armées Centrafricaines (FACA)

En fin de matinée, près d’une centaine de Retraités des Forces Armées Centrafricaines (FACA) ont marché du Ministère de la Défense Nationale à l’Assemblée Nationale pour porter leur revendication devant la Représentation Nationale, leur ultime recours ont-ils affirmé.

C’est l’Honorable Jean Symphorien MAPENZI, 1er Vice-Président qui les a reçus sur le perron de l’Assemblée Nationale où il a invités leurs représentants à venir prendre place dans la Salle 208 en présence de membre du Bureau de l’Assemblée Nationale, des Députés Membres de la Commission Défense et Sécurité dont le Président de ladite Commission et de Membres du Cabinet du Président de l’Assemblée Nationale.

Ils étaient ainsi 800 à avoir fait valoir leurs droits à la retraite. Celle-ci devrait être financée par les Etats Unis dans le cadre de leur appui à la réforme des Forces de Défense et de Sécurité. Ce financement aurait déjà dû leur être parvenu depuis près de deux mois, après le processus de contrôle et après avoir épuisé leur droit au congé libéral. Ainsi, leur unique revendication est le paiement de leur retraite en tenant compte des arriérés de salaire.

Inquiets de ne pas avoir pu obtenir d’information sur le financement des 3,5 millions de dollars devant servir pour ce plan de départ à la retraite, ne disposant plus de ressources financières, épuisés par toutes les difficultés qui se dressent devant eux dans leur vie de tous les jours et las de voir la mort emporter 14 d’entre eux, ces Retraités des FACA ont été satisfaits de voir le 1er Vice-Président prendre à bras le corps leur préoccupation. Il s’est engagé à rencontrer et plaider leur cause auprès de Son Excellence le Président de la République, Chef de l’Etat, Professeur Faustin Archange TOUADERA.

C’est donc dans l’après-midi que les deux hommes se sont rencontrés. Le Président de la République, Chef de l’Etat, s’est inquiété de la situation et a aussitôt rencontré le Chargé d’Affaire de l’Ambassade des Etats-Unis à qui il a demandé de tout mettre en œuvre pour que cette situation puisse être décomptée dans les pus brefs délais.

Le 1er Vice-Président de l’Assemblée Nationale recevra quant à lui le vendredi 10 août, les responsables des Retraités pour les enquérir sur sa rencontre avec le Président de la République, Chef de l’Etat, et ce, en présence de la Ministre de la Défense Nationale et de la Restructuration de l’Armée et du Chef d’Etat Major des Armées.

La Conseillère en Communication
Lydie NZENGOU